Forum bépo

Forum des utilisateurs du bépo

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 18/4/2016 14:13:02

Mimoza
Olivaw
Lieu : Terre
Inscription : 19/9/2012
Messages : 755

Bépo comme clavier «maternelle»

Salut,
Je voudrais savoir si certains parents avait initié leurs enfants directement avec la disposition Bépo ?
Maintenant que la disposition commence à avoir de l'ancienneté et pas mal d'adepte, ça ne me surprendrais pas et je voudrais un retour d'expérience dessus.
Question subsidiaire, comment a t il réagit face à une disposition «classique» ?

@+

Hors ligne

#2 18/4/2016 16:56:37

droop
Membres
Inscription : 16/8/2014
Messages : 48

Re : Bépo comme clavier «maternelle»

C'est qd mm chaud pour un enfant de ne pas être à l'aise avec le standard largement majoritaire. C'est un peu comme si un enfant n'était pas à l'ise à utiliser fourchette/couteau pour manger, chaque fois qu'il sera hors du foyer ce sera la galère, à l'école il aura du retard… en gros un traumatisme à venir
«pas mal d'adeptes» : j'attend de voir des clavier bépo en gde surface…

Hors ligne

#3 18/4/2016 17:39:41

Mimoza
Olivaw
Lieu : Terre
Inscription : 19/9/2012
Messages : 755

Re : Bépo comme clavier «maternelle»

Pour reprendre ton image de la cuillère fourchette, pour les communauté asiatique il n'est pas rare que les enfants apprennent d'abord les baguettes et ensuite les couverts. Idem, ce n'est pas pour rien que l'état propose des pré-rentrés au enfant de communauté ou la langue dominante n'est pas le Français. Le «standard» peut tout a fait venir en deuxième …
Pour ce qui est de trouver des claviers Bépo en grande surface, tu en trouve déjà sur LDLC qui est un site «grand public» de matériel informatique. On ne doit pas avoir les même critères pour juger la masse critique d'une population wink

Hors ligne

#4 18/4/2016 18:24:59

Meg
Membres
Inscription : 20/1/2016
Messages : 24

Re : Bépo comme clavier «maternelle»

Je ne pense pas que ça pose vraiment de problème.
– D'une part les enfants ont une capacité d'adaptation très développée. Donc si un adulte y arrive sans trop d'effort. Pour un enfant… ça passe même avec des moufles !
– D'autre part ça peut aider a une certaine prise de conscience quand le gamin demandera à son prof « c'est quoi ce clavier pas pratique et sans majuscules accentuées ».
– Et enfin, dans la mesure ou la dactylographie n'est absolument pas enseignée à l'école (alors que la maitrise du clavier est aujourd'hui nécessaire pour à peu près tous les métier non-manuels), il n'a aucun risque de retard par rapport aux autres élèves qui n'auront de toute manière pas appris à se servir d'un clavier azerty non plus.

Donc au pire il risque d'être un peu surpris lorsqu'il verra les clavier de son école. Mais ça m'étonnerai qu'il s'en formalise plus que ça. Au pire il les trouvera tout pourris. Comme toute personne ayant déjà essayé le bépo en fait.


Oui à la concurrence : utilisez Qwant !

Hors ligne

#5 19/4/2016 11:03:29

droop
Membres
Inscription : 16/8/2014
Messages : 48

Re : Bépo comme clavier «maternelle»

L'approche «d'abord baguette puis fourchette» ne me pose aucun problème.

Ce que je dis c'est qu'un gamin de 5 , 6 ans qui se retrouve chez des amis et qui est incapable d'écrire sur un clavier azerty passera un sale quart d'heure : a cette age là, quelque soit la pertinence des raisons, l'ostracisation par le nombre est particulièrement violente et pas facile à vivre.
Le prof, épuisé face à une classe de gamins dissipé qui se retrouve face a un gamin ne sachant pas taper sur le matériel et se plaignant qu'il lui faut une solution spécifique ne va pas nécessairement se dire «mmh c'est vrai que l'azerty pose problème, je devrais me convertir et militer pour que l'école change» mais bcp se diront plutot «comment je lui fout la honte pour qu'il ferme sa gueule et arrete de perturber mon cours». Donc se servir d'un enfant comme vecteur de prise de conscience, je ne suis pas sur que a soit un cadeau pour lui.

Et pour ce qui est de la démocratisation, on st d'accord c'est subjectif, mais je la concevrai qd il y aura au moins une personne de mon entourage qui n'ouvrira pas les yeux ronds en voyant mon clavier, je l'envisagerai qd au moins une personne de mon entourage utilisera un clavier bépo et j'en accepterai la possibilité qd cette personne ne sera pas un gros geek barbu.
Après c'est subjectif en effet

Hors ligne

#6 7/11/2016 10:25:51

gderou
Membres
Inscription : 5/11/2016
Messages : 19

Re : Bépo comme clavier «maternelle»

Sans avoir initié mes enfants au bépo, ils utilisent mon ordinateur à la maison assez souvent et je suis en bépo - de temps en temps ils s'amusent par défi à taper en bépo (regarde Papa, j'ai réussi à taper ça en bépo !).
Mon seul objectif est qu'ils sachent que ça existe...

Hors ligne

#7 22/4/2017 08:17:07

Appo. G
Membres
Inscription : 18/4/2017
Messages : 12

Re : Bépo comme clavier «maternelle»

Bonjour,

Pour répondre à Droop, nos enfants n'ont visiblement pas fréquenté les mêmes établissements. Déjà, à 5 ans chez des amis, « en train d'écrire en AZERTY »… j'espère qu'ils ont mieux à faire ! smile Quant au prof qui devrait gérer des élèves n'ayant pas appris le même clavier… Je te rappelle que 99% des cours dans les écoles publiques passent par l'écriture manuscrite (ce que je considère, jusqu'à un certain point, une très bonne chose). Il y a bien une classe de SVT où ils ont accès à des ordinateurs, et mon fils m'a dit avoir été impressionné par la rapidité de certains de ses camarades, mais à part ça…
La meilleure comparaison reste celle de la langue étrangère : en apprendre une nouvelle ne fait pas oublier les anciennes. Un enfant qui a grandi avec le BÉPO, comme le mien, passera de l'un à l'autre, par nécessité, sans aucun problème. Les enfants ont une capacité d'adaptation beaucoup plus importante que les adultes ! Très concrètement (puisque je ne veux parler que de ma propre expérience), j'ai initié mon fils au BÉPO, mais je n'ai pas tenu à le lui imposer. Il connaît le mapping, me voit taper à toute vitesse sans jeter un coup d'œil sur mon clavier, et s'amuse de temps à autre à faire quelques exercices. Je suppose que j'ai fait comme Gderou : je voulais qu'il sache que ça existe.
Pour ce qui concerne la norme enfin, et à propos d'une prétendue « ostracisation », là je pense que les choses sont à nuancer. D'une je rappellerai qu'en faisant nous-mêmes ce choix, nous nous sommes en quelque sorte placés à la marge en espérant que d'autres nous rejoindront (ou pas). Car la popularité, fût-elle mauvaise, est normative. Nous avons tous ici, pour diverses raisons, fait le pari d'une expérience alternative. Étant donné que tout parent normalement constitué désire ce qu'il y a de mieux pour ses enfants, pourquoi en irait-il autrement pour les ordinateurs et les claviers ? D'ailleurs, si on pousse dans l'absolu – et dans la bêtise, je vous l'accorde –, que faudra-t-il faire pour que nos têtes blondes ne se sentent pas trop différentes dans la cour de récréation ? Un seul exemple : en ce qui nous concerne, nous avons fait le choix de nous passer de télé à la maison depuis longtemps. Musique, internet, Netflix, DVD = OK. Émissions débilitantes, jeux à la con et matraquage publicitaire = niet. Alors oui, parfois mon fils ne peut pas parler de la dernière prouesse vocale d'une star académicienne quelconque avec ses potes, et oui, parfois, il ne peut pas commenter la dernière propagande médiatique. Cela ne l'empêche pas d'avoir des amis, d'être épanoui et de faire une très bonne scolarité.
Pardon d'avoir été long, mais on ne peut pas dissocier l'aspect social du BÉPO, de même qu'on ne peut pas le séparer de l'aspect ergonomique. Ce n'est pas simplement un autre clavier, c'est, osons le dire même si ça paraît pompeux, une autre façon de vivre.

Hors ligne

#8 27/4/2017 11:17:26

Arthur Thenon
Membres
Lieu : France
Inscription : 26/4/2017
Messages : 9

Re : Bépo comme clavier «maternelle»

L'utilité du BÉPO me paraît évident, et l'initier a ses enfants est un atout. Néanmoins je trouve nécessaire de leur apprendre l'AZERTY en parallèle plus tard avant d'utiliser les claviers de l'établissement car l'informatique à l'école est omniprésent et leur laisser apprendre sur le tas est source de problème. Cela ne reste que mon point de vue wink


Mieux vaut un mauvais BÉPO qu'un bon AZERTY

Hors ligne

#9 28/4/2017 08:37:55

Appo. G
Membres
Inscription : 18/4/2017
Messages : 12

Re : Bépo comme clavier «maternelle»

Arthur Thenon a écrit :

je trouve nécessaire de leur apprendre l'AZERTY

Je pense au contraire que c'est une perte de temps. D'ailleurs, qui d'entre nous a réellement appris l'Az. ? Quitte à passer du temps sur le placement des doigts, l'ergonomie, etc., autant que ce soit utile, et une forme d'investissement, non ? En plus, la vitesse mise à part, il est toujours possible de regarder ses doigts, alors…

Thenon a écrit :

l'informatique à l'école est omniprésente

Encore une fois, nos enfants ne fréquentent pas les mêmes établissements. Il y a bien quelques ordis en salle de SVT, un appareil pour diffuser des Ppoint, et un logiciel (Pronote) pour vérifier les notes et les devoirs à faire. Mais pour ce qui concerne la saisie, le temps passé à l'école est vraiment très faible.

Je n'ai pas de statistiques, mais je suis à peu près certain que nos enfants, comme nous du reste, passent les 9/10 de leur temps à utiliser leur propre matériel. Ceci justifiant cela.

Hors ligne

#10 28/4/2017 08:43:11

Appo. G
Membres
Inscription : 18/4/2017
Messages : 12

Re : Bépo comme clavier «maternelle»

Ou alors, on parle d'établissement supérieur… ? Mais là, j'ai du mal à croire qu'une configuration alternative soit problématique. (En même temps, je ne connais pas le monde de l'informatique.)

Hors ligne

#11 29/4/2017 14:59:43

Laurent
Membres
Inscription : 9/8/2009
Messages : 637
Site Web

Re : Bépo comme clavier «maternelle»

Bonjour,

Arthur Thenon a écrit :

L'utilité du BÉPO me paraît évident, et l'initier a ses enfants est un atout. Néanmoins je trouve nécessaire de leur apprendre l'AZERTY en parallèle plus tard avant d'utiliser les claviers de l'établissement car l'informatique à l'école est omniprésent et leur laisser apprendre sur le tas est source de problème.

D’autres ont plus le sens de l’humour. wink

Appo. G a écrit :

D'ailleurs, qui d'entre nous a réellement appris l'Az. ?

Moi.
Qu’est-ce que je gagne ? wink

Appo. G a écrit :

Quitte à passer du temps sur le placement des doigts, l'ergonomie, etc., autant que ce soit utile, et une forme d'investissement, non ?

Cela dit, je pense qu’il est préférable de commencer directement par le Bépo (quitte à apprendre l’Azerty plus tard s’il y a des circonstances où l’on ne peut pas l’éviter) :
– on peut plus vite écrire des mots ou des phrases, d’où moins de risques de découragement ;
– il y a déjà le placement à apprendre, les mouvements des doigts (encore moins faciles avec un clavier standard, du fait du décalage), autant éviter les lettres mal positionnées et les enchaînements difficiles, l’apprentissage en sera d’autant plus facile et certainement plus rapide.

C’est le même principe qui fait conseiller de commencer l’apprentissage des langues par l’espéranto plutôt qu’une langue nationale, d’autant plus une pleine d’exceptions, avec beaucoup de phonèmes subtilement différents et une écriture déconnectée de la prononciation comme l’anglais.

Dernière modification par Laurent (29/4/2017 15:13:45)

Hors ligne

Pied de page des forums