Forum bépo

Forum des utilisateurs du bépo

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 13/11/2016 19:46:16

gderou
Membres
Inscription : 5/11/2016
Messages : 19

Que reproche-t-on à la correction automatique ?

Suite à la discussion sur l'inversion des apostrophes, un argument souvent ressorti est que les correcteurs automatiques sont mauvais et ne doivent pas entrer en ligne de compte pour choisir la disposition du clavier.

Personnellement, je ne comprends pas cette position. Il me semble au contraire intelligent d'utiliser la partie logicielle pour faire une meilleure utilisation d'une ressource rare (nos touches de clavier) de sorte qu'elles puissent avoir un usage aussi large que possible.

Je suis par ailleurs tombé sur cette page qui montre que le problème est exactement le même en anglais. Il ne s'agit donc pas d'une spécificité française.

Il est dommage que l'ASCII n'ait pas préféré l'apostrophe courbe à la droite au départ, mais privilégier la courbe revient à nier la réalité de l'informatique aujourd'hui. On peut vouloir avoir raison quand le reste du monde a tord, mais la solution de la correction automatique me semble pragmatique et efficace.

Quels sont réellement les usages où les corrections automatiques ne suffisent pas ? On a mentionné l'édition d'HTML - ok. Est-ce le seul cas d'utilisation ? Est-ce vraiment un problème si important ?

Hors ligne

#2 14/11/2016 14:33:51

Laurent
Membres
Inscription : 9/8/2009
Messages : 648
Site Web

Re : Que reproche-t-on à la correction automatique ?

gderou a écrit :

Suite à la discussion sur l'inversion des apostrophes, un argument souvent ressorti est que les correcteurs automatiques sont mauvais et ne doivent pas entrer en ligne de compte pour choisir la disposition du clavier.

Personnellement, je ne comprends pas cette position. Il me semble au contraire intelligent d'utiliser la partie logicielle pour faire une meilleure utilisation d'une ressource rare (nos touches de clavier) de sorte qu'elles puissent avoir un usage aussi large que possible.

Le problème est que certains logiciels font certaines corrections, mais pas tous, même parmi les traitements de texte (et puis ça peut dépendre aussi de leur configuration).

gderou a écrit :

Il est dommage que l'ASCII n'ait pas préféré l'apostrophe courbe à la droite au départ

L’apostrophe ASCII n’était peut-être pas courbe, mais elle était penchée, ne serait-ce que pour permettre à certains matériels d’époque (notamment imprimantes) de faire les accents aigus et graves en surimprimant ce caractère et le caractère accent grave avec une lettre (sinon, quel intérêt aurait l’accent grave ?).

C’est Unicode qui a décidé de saboter l’apostrophe ASCII en la rendant verticale et de restreindre son usage. Je cite Wikipédia :

La norme ANSI X3.4 définit le caractère 39 par apostrophe (closing single quotation mark, acute accent) et les anciennes tables de caractères le représentaient souvent incliné. Les encodages plus récents restreignent ce code à la représentation de l'apostrophe verticale (ni penchée à droite, ni à gauche, mais neutre). Voir (en) Latin-1's apostrophe, grave accent, acute accent

Je ne comprends toujours pas quel était l’intérêt de faire ça : même en anglais, l’apostrophe n’est pas censée être droite et verticale. D’où vient le concept d’une apostrophe droite et verticale dans les langues « occidentales » ?

gderou a écrit :

Quels sont réellement les usages où les corrections automatiques ne suffisent pas ? On a mentionné l'édition d'HTML - ok. Est-ce le seul cas d'utilisation ?

Un exemple pas loin : ce forum. Mais bien d’autres sites web sont concernés, le mail aussi…

Hors ligne

#3 14/11/2016 14:39:35

Mimoza
Olivaw
Lieu : Terre
Inscription : 19/9/2012
Messages : 837

Re : Que reproche-t-on à la correction automatique ?

Je voie le soucis à l'envers. La correction automatique est très utile, mais quand elle n'est pas présente il n'est plus possible d'écrire correctement. C'est dans ce sens qu'il ne faut comprendre l'argumentation, de ne pas s'appuyer sur des automatisme, qui ne sont présent que dans une toute petite partie des logiciels.
Certes avoir une seule touche pour «2 caractères» automatiquement transformé est utiles, mais du coup tu relègue les «bons» caractères a des places moins accessibles.

Hors ligne

#4 14/11/2016 15:19:39

Flamme
ancien Admin à la retraite bien méritée
Lieu : France
Inscription : 5/8/2009
Messages : 308

Re : Que reproche-t-on à la correction automatique ?

gderou a écrit :

Quels sont réellement les usages où les corrections automatiques ne suffisent pas ? On a mentionné l'édition d'HTML - ok. Est-ce le seul cas d'utilisation ? Est-ce vraiment un problème si important ?

Pas mal de gens préfèrent écrire dans outils plus simples que des traitements de texte. Avec des outils comme :
— Q10 : http://www.baara.com/q10/
— WriterMonkey : http://writemonkey.com/index.php
Il y en a d’autres.

Certains utilisent juste un éditeur de texte tout simple pour taper en markdown ou équivalent.

Enfin, il y a les mails.

Et puis bon, le HTML à lui tout seul est probablement une raison suffisante pour s’en soucier. Le Web, ce sont des milliards de pages et des nouvelles par milliers chaque jour.

Dernière modification par Flamme (14/11/2016 18:36:56)


Un bépo orienté français, anglais, programmation : le bépo.ŵ

Hors ligne

#5 14/11/2016 15:49:55

mozart_bépo
Membres
Inscription : 1/5/2012
Messages : 92

Re : Que reproche-t-on à la correction automatique ?

Dès que tu sors du dictionnaire d'un correcteur auto, il dit que le mots que tu proposes n'est pas juste.
Alors, c'est peut être moi le problème. Mais j'ai trop de mots référencés dans le littré qui ne sont pas dans le dico de mon smartphone.
Du coup, je me prends une notification, même subtile, que ce que j'écris n'est pas juste.
Du coup, cela interrompt le flux de pensée.
C'est important de prendre un bloc note et d'écrire tout son texte puis de corriger après.
C'est pas une histoire de disposition, c'est une histoire de cerveau.
Preuve : Ecrire avec un papier et un stylo, sans écran autour, sans machine, et là on retrouve le flot continue de la pensée humaine.
Dans le doute, je vous invite à vous retourner vers les approches de deepack choppra, ou encore la découverte du réseau secondaire cérébral.
En ne faisant strictement rien, certaines idées ne viennent qu'à ce moment.


Les notifications, les assistances sont autant de bequilles qui viennent en même temps pertuber la concentration, la stabilité émotionnelle, l'idée dans tout sa simplicité et son entité.
Illustration : si à chaque début de vidéo, vous devez attendre 30 secondes que la pub s'arrête, à un moment, ca saoule.

Il est très facile de démontrer que 1 an de smartphone, c'est comme manger 1 an à macdo (ou autre fastfood). Je vous laisse imaginer la destabilisation de votre équilibre alimentaire. Jusqu'à un certain moment ca ne se voit pas. Et puis, après de longues années d'habitudes, il faut d'autres apprentissages pour modifier sa trajectoire d'habitudes, donc de vie.

Autre exemple, Si vous vous contentez des réponses d'un moteur de recherche, vous allez vite limiter votre monde.
C'est une chose de laisser une info venir à soi. C'en est une autre d'aller à l'info.

Dernière modification par mozart_bépo (14/11/2016 15:54:53)

Hors ligne

Pied de page des forums