Forum bépo

Forum des utilisateurs du bépo

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 26/4/2017 11:40:55

alsamoshelan
Membres
Inscription : 26/4/2017
Messages : 2

Méthode mnémotechnique d'apprentissage

Bonjour à tous,

je me suis mis au BÉPO il y a un an. J'ai utilisé alors un logiciel de dactylographie pour apprendre. J'ai abandonné au bout de deux semaines, taper des lettres n'ayant aucun sens en boucle, ce n'était pas fait pour moi.
Je me suis remis au BÉPO il y a quelques jours. Motivé alors, j'ai compris que si je ne voulais pas abandonner tout en évitant les logiciels, il fallait que je fasse une transition brutale. Mais regarder l'agencement en permanence pour chercher les lettres, je savais d'avance que cela me coûterait beaucoup de temps.

C'est pourquoi j'ai décidé d'apprendre par cœur l'agencement avant de me lancer. Mais pas n'importe quoi et pas n'importe comment.

J'ai appris les caractères indispensables (« indispensables » ne veut pas dire « les plus fréquents ») pour écrire tous les mots français, et pour former les phrases de base. De manière plus précise :

— les lettres de l'alphabet,
— les diacritiques (il s'agit principalement des accents),
— les ligatures (comme Œ),
— la ponctuation de base,
— les chiffres.

Pour chaque groupe, je me suis donné un moyen mnémotechnique pour l'apprendre efficacement. Notez que je parlerai de « niveaux » 2, 3 et 4 pour parler des caractères accessibles respectivement avec les touches Maj, AltGr et Maj + AltGr.

ALPHABET ET QUELQUES DIACRITIQUES
Je distingue six suites de lettres. Pour les voir, il suffit de diviser le clavier verticalement, à l'endroit où les mains se séparent, et par lignes, ce qui nous donne six groupes. Pour chacun d'entre eux, j'ai inventé une phrase où apparaissent ces lettres, souvent c'est la première lettre de chaque mot de la phrase.

  1. BÉPOÈ : pour retenir cette suite, il s'agit seulement du nom de l'agencement du clavier suivi de È.

  2. AUIE : il s'agit des voyelles, sauf le O et le Y, elle est donc facile à retenir. Sinon, vous pouvez retenir la phrase : « ah oui, et ? »

  3. ÊÀYX : il s'agit de quelques voyelles accentuées, de Y et X. Pour la retenir, pensez à la phrase « être à Yzeux » (Yzeux est une commune située dans le département de la Somme).

  4. VDLJZW : c'est une suite de consonnes, contenant notamment les plus rares d'entre elles. La phrase mnémotechnique que je propose est « voir des lumières jaunes au Zimbabwe ».

  5. CTSRNMÇ : c'est une suite de consonnes relativement communes. La phrase associée est « c'est ta salle rangée, avec nombres et moult leçons ».

  6. QGHF : enfin, une suite de consonnes peu communes. La phrase est « qui guérit l'homme et la femme ? »

Il n'y a qu'une lettre qui n'est pas incluse dans une de ces suites, c'est le K, entre les suites 3 et 6.
Donc, il suffisait d'apprendre ces phrases mnémotechniques et quand je souhaitais faire une lettre, je retrouvais dans ma tête la suite où elle apparaît.

LES AUTRES DIACRITIQUES
Il s'agit principalement des divers « accents ». On distingue cinq diacritiques en français : les accents aigu, grave et circonflexe, le tréma et la cédille. Sur le clavier BÉPO, ils sont tous disponibles seuls, auquel cas il faut ensuite entrer le caractère auquel on veut appliquer l'accent. Cependant, comme nous l'avons vu précédemment, certaines lettres accentuées (comme Ê) sont directement disponibles sur le clavier, en conséquence il n'est pas nécessaire d'apprendre l'emplacement de tous les accents seuls. Voici ce qu'il en est pour chacun d'eux.

— Accent aigu « ´ » : seul É contient cet accent et cette lettre est disponible sur le clavier. Pour information, l'accent seul se trouve sur la touche É, au niveau 3, facile à retenir puisque le É en comporte lui-même un.
— Accent grave « ` » : seuls È, À et Ù contiennent cet accent et ils sont tous disponibles sur le clavier. Nous avons appris où se trouvent les deux premiers, le Ù quant à lui se situe sur la lettre U au niveau 3 (Ù minuscule) et 4 ( Ù majuscule). Pour l'accent seul, idem que pour l'accent aigu, mais sur la touche È.
— Accent circonflexe « ^ » : seule la lettre Ê est directement disponible sur le clavier. Sinon, l'accent seul se trouve sur la touche à droite du È et à gauche du V.
— Tréma « ¨ » : il se trouve sur la touche I au niveau 3. Pour le retenir, pensez que le mot « maïs » contient un Ï avec un tréma.
— Cédille « ¸ » : seule la lettre Ç, directement disponible sur le clavier, contient la cédille. L'accent seul se trouve sur la touche Ç au niveau 3.

Finalement, les accents seuls dont il faut apprendre l'emplacement sont seulement l'accent circonflexe et le tréma.

LIGATURES
En français, il y en a deux : Œ (fusion de O et E) et Æ (fusion de A et E). On les rencontre dans les mots « cœur » ou « ex æquo » par exemple. Ils sont très simples à retenir :

— Œ se trouve sur la touche O, au niveau 3 (Œ minuscule) et 4 (Œ majuscule).
— Idem pour Æ sur la touche A.

PONCTUATION DE BASE
La ponctuation de base fait référence aux signes de ponctuation indispensables. En effet, certains signes sont remplaçables comme « : » ou « ! » en nuançant le texte. En vérité, il n'y a que cinq signes de ponctuation indispensables : la virgule, le point, le point d'interrogation, l'apostrophe et le trait d'union.

— La virgule « , » est située entre le E et le C. Comme c'est le signe de ponctuation le plus courant, il se trouve logiquement sur la ligne centrale.
— Le point « . » est également très courant, il est en-dessous de la virgule, entre le X et le K.
— Le point d'interrogation « ? » est situé sur la même ligne que le point, entre le K et le Q au niveau 2. Pour s'en souvenir, retenez qu'il se trouve à gauche du sixième groupe de lettres (la suite « QGHF ») dont le moyen mnémotechnique associé est une question (« qui guérit l'homme et la femme ? »)
— L'apostrophe « ' » se trouve sur la même touche que le « ? » au premier niveau.
— Le trait d'union « - » nécessaire pour écrire les mots composés comme « coffre-fort » se trouve sur la touche « 8 » au premier niveau, au-dessus du V et du D.

LES CHIFFRES
Ils se font pareillement dans les deux configurations, par conséquent je ne vais pas m'y étendre. J'ai pris personnellement la décision de ne pas apprendre dans l'immédiat à faire les chiffres sur la première ligne, puisque j'ai un pavé numérique. Peut-être plus tard.

Je n'ai donc pas touché le clavier tant que je n'ai pas appris par cœur tous ces éléments. Il m'a fallu moins de 5 minutes pour ce faire. Ensuite, j'ai intégralement basculé en BÉPO (sauf pour faire des choses qui ne pouvaient attendre) en me remémorant mes phrases pour trouver les caractères que je cherchais. À la fin de la première journée, je n'avais plus besoin de réfléchir aux phrases pour trouver les lettres, même si j'étais très lent. À ce stade, j'ai imprimé un agencement pour faire tous les autres caractères en BÉPO que je n'ai pas appris par cœur (avant je devais basculer en AZERTY).
2 jours plus tard, je tapais à une vitesse de 20 mots par minutes (MPM). Aujourd'hui (encore 1 jour après), je tape à une vitesse de 25 MPM. La vitesse n'est évidemment pas l'essentiel mais il est un indicateur du progrès.

Finalement, je n'écris pas ce post pour dire que j'ai trouvé la méthode miracle (chacun sa méthode) pour apprendre le BÉPO. Je fais ce post pour partager celle qui a été vraiment efficace pour moi (donc apprendre l'agencement par cœur par mnémotechnique puis transition intégrale) car cela pourrait inspirer certaines personnes, notamment celles qui ont peur de la transition intégrale.

J'espère que cela vous a plu.

Note : ce post a évidemment été rédigé en BÉPO.

Hors ligne

#2 26/4/2017 14:23:11

Arthur Thenon
Membres
Lieu : France
Inscription : 26/4/2017
Messages : 9

Re : Méthode mnémotechnique d'apprentissage

J'ai bien aimé ce post car comme tu le dis si bien, « cela pourrait inspirer certaines personnes, notamment celles qui ont peur de la transition intégrale. » l.70
J'ai aussi et surtout trouvé intéressant le fait de partager la méthode qui a visiblement marché pour toi, d'expliquer en détail l'ensemble des moyens mnémotechniques adapté pour les 6 groupes de lettre.

En espérant que cette méthode se révèle aussi prometteuse qu'elle l'a été jusqu'à maintenant wink


Mieux vaut un mauvais BÉPO qu'un bon AZERTY

Hors ligne

#3 31/5/2017 10:59:10

LeBret
Membres
Inscription : 14/2/2011
Messages : 201

Re : Méthode mnémotechnique d'apprentissage

alsamoshelan a écrit :

je me suis mis au BÉPO il y a un an. J'ai utilisé alors un logiciel de dactylographie pour apprendre. J'ai abandonné au bout de deux semaines, taper des lettres n'ayant aucun sens en boucle, ce n'était pas fait pour moi.

Quel logiciel as-tu utilisé ? Normalement ceux qui ont été adapté au bépo comme Klavaro (mais il y en a d’autres) utilisent de vrais mots et de vraies phrases.

Autre astuce pour se souvenir de la positon du deux-point et du point virgule : ils sont juste au dessus du point et de la virgule.
. +Shift donne :
, +Shift donne ;


Un clavier est plus personnel qu’une brosse à dent.

Hors ligne

#4 31/5/2017 11:13:42

Mimoza
Olivaw
Lieu : Terre
Inscription : 19/9/2012
Messages : 854

Re : Méthode mnémotechnique d'apprentissage

Il serait intéressant de mettre cette expérience sur le wiki pour ne pas la perdre. Mais son auteur ne redonne pas signe de vie )-:

Hors ligne

#5 31/5/2017 13:06:31

Laurent
Membres
Inscription : 9/8/2009
Messages : 652
Site Web

Re : Méthode mnémotechnique d'apprentissage

Bonjour,

LeBret a écrit :

Quel logiciel as-tu utilisé ? Normalement ceux qui ont été adapté au bépo comme Klavaro (mais il y en a d’autres) utilisent de vrais mots et de vraies phrases.

Pas pendant la phase d’apprentissage des touches, en tout cas en ce qui concerne Klavaro.
Il faut voir que ça n’aurait pas de sens avec l’Azerty (on ne peut faire aucun mot avec les touches de la position de base) et quasiment pas avec le Qwerty, et que la plupart des logiciels ont été conçus à l’origine pour ces dispositions.

Hors ligne

#6 6/6/2017 18:35:30

alsamoshelan
Membres
Inscription : 26/4/2017
Messages : 2

Re : Méthode mnémotechnique d'apprentissage

Mimoza a écrit :

Mais son auteur ne redonne pas signe de vie )-:

Si si, je suis là !

C'était bien Klavaro que j'ai utilisé.

Pourquoi pas le mettre dans le Wiki, mais ne faut-il pas une certaine quantité de personnes d'accord ? Il me semblerait bien prétentieux de faire un article sans une approbation.

Hors ligne

#7 7/6/2017 08:59:35

Mimoza
Olivaw
Lieu : Terre
Inscription : 19/9/2012
Messages : 854

Re : Méthode mnémotechnique d'apprentissage

Non, pas besoin d'approbation particulière. Toutes les contributions sont les bienvenue. On part du principe qu'il faut mieux demander «pardon» que «l'autorisation». Au pire tu as un espace réservé à ton profil pour y mettre des travaux personnel, donc tu l'y mettre si ça te parait mieux.

Hors ligne

Pied de page des forums