Forum bépo

Forum des utilisateurs du bépo

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 3/5/2014 07:47:12

rat bière sé
Le vilain admin
Inscription : 15/3/2012
Messages : 809

économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Bonjour tout le monde

N'étant pas riche, voire un peu pingre et ayant conscience qu'une transition énergétique vers le renouvelable sera l'enjeu majeur de ce siécle voire de ce millénaire, je m'attelle à essayer de réduire la consommation de mes appareils électroniques et en particulier en informatique.
Voici quelques astuces que j'ai glané :

  • Le choix des composant est essentiel, une carte mini-itx consommera moins qu'une carte ATX complète mais ne disposera pas d'autant de ports d'extension. Elle utilisera aussi bien souvent de la mémoire basse tension utilisée dans les ordinateurs portables de type DDR3L qui contribue aussi à la baisse de consommation. Le format Thin mini-itx est intéressant car il substitue l'alimentation classique pour utiliser une alimentation de type chargeur d'ordinateur portable.L'encombrement est réduit mais le rapport qualité/prix des mini boitiers restent abusifs donc si l'encombrement n'est pas un problème il vaut mieux utiliser une petite tour micro-atx ou une tour de récup (si les emplacements des vis de fixation de la carte mère sont compatibles)

  • Un processeur peu puissant à faible TDP (et ayant une petite mémoire cache couplé à un GPU intégré : les entrées de gamme de Intel sont pour l'instant imbattables en architecture i86) permet de diminuer les pertes en chaleur et leur consommation réduite permet de se passer d'une grosse alimentation et de choisir un Pico PSU à haut rendement (les alimentations de PC sont souvent sur-dimensionnées).

  • Une configuration qui dégage peu de chaleur permet aussi de monter un PC fanless ou presque et ainsi de réduire la consommation assignée au refroidissement (moins de ventilateurs, diminution de leur vitesse de rotation) et dans un même temps cela induit une réduction de la pollution sonore.

  • Pour de la bureautique, du multimédia ou un ordinateur de salon destiné à la lecture de vidéo (HTPC) les miniPC à base d'ARM sont souvent des solutions convenables. Ils ne sont pas toujours très évident à utiliser car leur développement est encore un peu jeune mais c'est une solution qui mérite d'être évoquée. Dans ce sens, Intel et AMD commencent eux aussi à créer des choses discrètes et raisonnables qui ne sont pas uniquement conçus pour une utilisation nomade (laptop, ordiphones, tablettes)

  • L'utilisation d'un SSD réduit la consommation (et la vitesse d'accès), ainsi que celle d'un disque dur de portable en 2,5 pouces ou un disque dur de bureau (3,5 pouces) ayant une vitesse réduite de la rotation des plateaux (le mieux étant ceux qui ont une gestion dynamique de cette vitesse comme la technologie Intellipower de Western Digital disponible entre autre dans leur gamme Red)

  • La modularité est un facteur important : En effet, si on utilise ponctuellement un lecteur de disques (énergivore) ou un disque dur de sauvegarde, se tourner vers la solution des boitiers externes en usb permet de ne les mettre sous tension que le temps nécessaire et c'est quelques Watts rapidement gagnés. Si vous utilisez encore des périphériques IDE, de récupération, il est d'autant plus important de les installer en externe car leur consommation est bien plus importante que leurs équivalents en Sata et il ont l'inconvénient de ne pas pouvoir être branchés à chaud et donc ont tendance à rester branché en veille.

  • Concernant la récupération d'ancien matériel il faut rester prudent : même si cette action participe au recyclage des déchets, les anciens appareils sont souvent moins intéressant en terme de rendement (performance par Watt) et en plus d'avoir des composants moins miniaturisé plus générateurs de perte de chaleur et qui vieillissent mal (notamment les condensateurs), leur technologie est moins efficace (IDE, AGP et PCI) et les pièces détachées ne valent pas l'investissement et sont parfois difficiles à trouver, en occasion ou en neuf. Ces vieux ordis recyclés peuvent tout de même avoir leur utilité en servant de chauffage d'appoint une fois l'hiver venu mais ils restent moins performants que les radiateurs électriques récents optimisés pour cet usage

  • Si comme moi vous avez tout de même besoin d'un ordinateur un minimum véloce pour les jeux ou la PAO, l'undervolting du CPU, du GPU et de la Ram permet de réduire la consommation sans altérer les performances. C'est un peu fastidieux et demande quelques connaissances approfondies mais c'est la première étape d'augmentation de performance énergétique. Il est ainsi crucial d'avoir une carte mère qui propose ces réglages avancés dans le BIOS ou l'EFI sinon point de salut, bien souvent les cartes permettant l'overclocking ont cette possibilité apparentée. Utiliser un processeur et une unité graphique à réglage dynamique de la fréquence, comme toutes les solutions modernes de AMD et d'Intel, et la consommation est d'autant plus réduite.

  • De manière plus drastique je pratique l'underclocking du CPU pour éviter des pics de consommation (on peut attendre quelques secondes de plus le temps qu'un programme charge) ceci est réalisable à chaud dans Linux via l'outil cpufreq et quand j'ai réellement besoin de performance, je remonte cette valeur en utilisant un petit script dont le raccourci est placé dans un dock du bureau.

  • Comme tout bon joueur, j'ai dû ajouter une carte graphique (Nvidia car la compatibilité Linux est bien meilleure) et j'ai désactivé la puce graphique de ma carte mère. Pour des jeux indépendants qui ne requiert pas une carte monstrueuse, j'ai même réussi à dénicher un modèle fanless qui permet de faire tourner de gros jeux 3D en limitant les effets et la résolution des jeux. Pour Linux, les pilotes libres sont malheureusement moins performants que les pilotes propriétaires (que ce soit chez Nvidia, Intel ou ATI/AMD) même s'ils s'améliorent à chaque nouvelle sortie de noyau.

  • L'environnement de bureau est aussi un facteur qui peut influencer la consommation énergétique, toujours sur Linux il est bien mieux d'utiliser un simple gestionnaire de fenêtres. Les WM sont d'ailleurs souvent meilleurs en terme d'ergonomie et de productivité car souvent toutes les commandes sont accessibles au clavier et ils permettent de se passer de souris (c'est un sujet maintes fois abordé ici). Même si pour ma part je n'ai pas franchi le cap (je reste sur Xfce alors que Awesome est installé) j'ai tout de même désactivé toute gestion de bureau composite (Compiz et consorts) qui même s'ils sont pratiques n'apporte qu'un confort discutable car augmentant l'utilisation de la souris et la consommation de l'unité graphique.

Enfin même si le but est d'économiser l'énergie, un ordinateur est souvent sous-exploité même quand vous êtes devant : il passe son temps à attendre une action de votre part. Pour l'occuper quand il est IDLE et ainsi ne pas bêtement gâcher de l'énergie, il peut être sympa d'utiliser ce temps perdu pour faire du calcul partagé : c'est ce que propose BOINC. Son projet le plus intéressant et humaniste reste le World Community Grid qui regroupe plusieurs projets de calcul scientifiques pour des avancés principalement en médecine sans but mercantile.
Même si de par ce fait votre ordinateur consommera davantage (10W supplémentaires chez moi) son activité n'est pas vaine de sens.
L'utilisation d'un tel programme avec un processeur à fréquence automatiquement régulée est un peu délicate mais là encore les linuxiens peuvent éviter le saut à la fréquence supérieure via l'outil cpufreq en mettant manuellement le gouverneur au minimum ou en indiquant que les activités "nice" ne sont pas à prendre en compte dans le réglage dynamique de cette fréquence.

Voilà, j'ai fait le tour de ce que je vois comme optimisation. Je n'ai pas évoqué le fait de ne pas laisser votre ordinateur en veille, d'utiliser une multiprise sur tous vos appareils et la fausse bonne idée de laisser son ordinateur tourner 24h/7j pour éviter l'usure prématurée car ces concepts me semblaient évidents et déjà longuement rabâchés (comme l'installation d'ampoules à led dans vos luminaires). N'hésitez pas à participer si vous avez d'autres astuces à partager, des rectifications ou des questions techniques.


GNU/Linux depuis 2/2012 : Ubuntu→ Xubuntu 4/12→ Debian (Xfce) 10/12 + Cubian 10/13
BOINC (World Community Grid) depuis 4/11 - BÉPO depuis 3/12 - Vapoteur depuis 10/13
Claviers Cherry G80-3000 (MXClear), TIPRO MID KM128A (MXBlack) Noppo MID 87 ANSI (MXRed)
Kensington Orbit trackball (à gauche), Wacom Intuos3 A4

Hors ligne

#2 3/5/2014 13:12:08

Laurent
Membres
Inscription : 9/8/2009
Messages : 733
Site Web

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Bonjour,

rat bière sé a écrit :

Pour de la bureautique, du multimédia ou un ordinateur de salon destiné à la lecture de vidéo (HTPC) les miniPC à base d'ARM sont souvent des solutions convenables. Ils ne sont pas toujours très évident à utiliser car leur développement est encore un peu jeune mais c'est une solution qui mérite d'être évoquée.

Attention : non seulement les matériels à base d’Arm ne son pas « le » standard (donc pas moyen de faire tourner dessus un logiciel tout venant), mais surtout, ils ne sont même pas standard entre eux, il n’ont même pas une méthode de déclaration des composants pour le système, donc tout système doit supporter spécifiquement chaque modèle. Ce n’est pas seulement compliqué, c’est aussi risqué quant à la possibilité de mettre le système qu’on veut dessus ou au support à long terme…

rat bière sé a écrit :

Concernant la récupération d'ancien matériel il faut rester prudent […], les anciens appareils sont souvent moins intéressant en terme de rendement

Là dessus, je m’inscris en faux.
Selon une étude sur l’impact énergétique de l’informatique (dont j’ai malheureusement perdu le lien), l’énergie dépensée par un ordinateur durant toute sa vie, même s’il est allumé 24 heures sur 24, est très nettement inférieure à l’énergie dépensée pour le produire (ce n’est probablement pas le cas pour une voiture, mais sa consommation énergétique est sans commune mesure).

Considérant de plus la consommation de matières premières pour la production d’un ordinateur, la pollution générée par sa production mais aussi par sa destruction, le conseil est donc de faire durer son matériel informatique autant que possible, même s’il semble consommer plus que le matériel récent (ça ne veut pas dire qu’il faut récupérer des antiquités dont on n’aura même pas l’usage).

Si l’on ne fait qu’un usage web et bureautique, suffisamment de mémoire et éviter les freins inutiles (version récente de Windows, Gnome, KDE…) permet de garder utilisable une machine qui a plus de cinq ans (cela dit, ça ne vaut sûrement pas le coup d’acheter de la mémoire pour une machine qui en a huit et qui deviendra probablement sous peu insuffisante sur d’autres aspects).

Sinon, pour la consommation, il est conseillé d’opter une imprimante jet d’encre plutôt que laser, un ordinateur portable plutôt qu’un fixe.

Mais c’est selon moi à modérer selon son utilisation : si on charge son ordinateur à fond (jeux ou calculs) et que le portable rend l’âme au bout de deux ans et demi (un portable est moins ventilé donc souvent moins robuste à une utilisation en forte charge et hors garantie, il ne vaut pas forcément son coût de réparation), on perd le bénéfice.
Par ailleurs, les portables — surtout bas de gamme — sont souvent moins extensibles en mémoire que les fixes et ça peut être bloquant pour les faire durer.

Pareil si l’on imprime beaucoup et qu’on lessive sa jet d’encre rapidement — de toute façon, si l’on imprime beaucoup, le coût des cartouches est prohibitif.
Le mieux reste de n’imprimer que si c’est réellement nécessaire… sauf qu’en imprimant trop rarement avec une jet d’encre, on se retrouve avec l’encre qui sèche dans les buses et qui les bouche, et suivant la marque, ça peut se solder par une cartouche bonne à jeter ou toute l’imprimante.

Hors ligne

#3 3/5/2014 13:24:33

Hubert
Membres
Inscription : 7/6/2010
Messages : 965

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Bonjour,

(Sic)


Cordialement

Hubert

Dernière modification par Hubert (6/5/2014 12:33:50)


clavier X-bows, sans marquage

Hors ligne

#4 3/5/2014 13:55:36

Hubert
Membres
Inscription : 7/6/2010
Messages : 965

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Comment compte tu contrôler les économies entre un ordi portable de l'an 2000 par rapport à ton PC de jeu ?

il te faut qq chose qui ne tienne pas seulement compte de la puissance mais aussi de la durée.

Un exemple c'est les sèches mains dix secondes à air pulsé contre les antiques seches mains à air chaud pendant 2 minutes.

Un autre exemple, un PC énergivore qui fait juste internet pendant trois heures ou un PC de gamer optimisé économique mais le joueur ne peut s'arrêter de jouer qu'à l'aube (jouer avec un bon PC, c'est très prenant) ?

Cordialement

Hubert

Dernière modification par Hubert (3/5/2014 14:21:06)


clavier X-bows, sans marquage

Hors ligne

#5 3/5/2014 20:05:05

rat bière sé
Le vilain admin
Inscription : 15/3/2012
Messages : 809

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Laurent a écrit :

Attention : non seulement les matériels à base d’Arm ne son pas « le » standard (donc pas moyen de faire tourner dessus un logiciel tout venant), mais surtout, ils ne sont même pas standard entre eux, il n’ont même pas une méthode de déclaration des composants pour le système, donc tout système doit supporter spécifiquement chaque modèle. Ce n’est pas seulement compliqué, c’est aussi risqué quant à la possibilité de mettre le système qu’on veut dessus ou au support à long terme…

Je ne dis pas qu'il faut se lancer dans l'arm, je dis que c'est envisageable. Pour avoir une cubieboard, je suis hyper conscient que c'est loin d'être évident : développement lent, quelques bugs de conception, pas de Windows ou Mac, support Linux pas toujours excellent et le prix élevé par rapport aux capacités mais niveau consommation on est sur celle d'un téléphone portable et pour une utilisation avec Android ou XBMC c'est très bien. Le Raspberry Pi, malgré ses quelques problèmes structurels et sa puissance ultra limitée a une communauté restée très active malgré l'apparition de concurrents plus intéressants durant les deux dernières années (notamment les SOCs avec des unités de calcul à virgule flottante).
C'est certain que si tu n'as aucune compétence avancée en informatique c'est pas la peine d'essayer l'arm.

Selon une étude sur l’impact énergétique de l’informatique (dont j’ai malheureusement perdu le lien), l’énergie dépensée par un ordinateur durant toute sa vie, même s’il est allumé 24 heures sur 24, est très nettement inférieure à l’énergie dépensée pour le produire (ce n’est probablement pas le cas pour une voiture, mais sa consommation énergétique est sans commune mesure).

Considérant de plus la consommation de matières premières pour la production d’un ordinateur, la pollution générée par sa production mais aussi par sa destruction, le conseil est donc de faire durer son matériel informatique autant que possible, même s’il semble consommer plus que le matériel récent (ça ne veut pas dire qu’il faut récupérer des antiquités dont on n’aura même pas l’usage).

Je parle de consommation directe, pas du désastre écologique et de la rareté des matières premières. C'est un facteur dont il faut tenir compte mais il doit se faire au moment de l'achat : Si on prend un ordi peu énergivore, aux composants soigneusement sélectionnés il ne sera pas un gouffre financier et pourra tenir dix ans.
Je parlais aussi de récupération. Quand on récupère un vieil ordinateur, il faut faire attention tout d'abord aux composants fragiles et potentiellement dangereux comprenant des condensateurs non solides qui peuvent exploser et créer des départs d'incendies. Il faut aussi changer l'alimentation qui est bien souvent générique et elle aussi potentiellement dangereuse (on peut trouver pour moins de 50€ des modèles de marques réputées avec une certification 80Plus pour l'efficacité énergétique)
Il faut aussi penser aux connectiques principalement IDE/Sata car un disque dur ça fait rarement toute la durée de vie d'un ordinateur, quoique Mme Michu le fait car si les gens rachètent aussi régulièrement des ordis c'est surtout parce que les réparateurs sont aussi des vendeurs et qu'ils gonflent les prix ou déclarent le bien comme non réparable aux assurances.

Si l’on ne fait qu’un usage web et bureautique, suffisamment de mémoire et éviter les freins inutiles (version récente de Windows, Gnome, KDE…) permet de garder utilisable une machine qui a plus de cinq ans (cela dit, ça ne vaut sûrement pas le coup d’acheter de la mémoire pour une machine qui en a huit et qui deviendra probablement sous peu insuffisante sur d’autres aspects).

J'ai eu un ordi avec un Athlon XP sur Socket A pendant plus de six ans et la vidéo en 720p passait tout juste donc même un vieux coucou peut faire l'affaire dans un usage modeste (j'ai même pu jouer et terminer Fable sur cet ordi). Il ne faut pas investir dans de nouvelles extensions à part besoin bien spécifique (comme une carte réseau ou wifi) et être sûr de pouvoir encore le réutiliser dans cinq ans comme du pci-express ou de l'usb. La Ram c'est compliqué : il vaut mieux suivre l'évolution du marché, vérifier son prix régulièrement et faire une unique mise à jour. Il est toujours possible de faire un underclocking sur de la ram de même format mais plus performante.

Sinon, pour la consommation, il est conseillé d’opter une imprimante jet d’encre plutôt que laser, un ordinateur portable plutôt qu’un fixe.

Mais c’est selon moi à modérer selon son utilisation : si on charge son ordinateur à fond (jeux ou calculs) et que le portable rend l’âme au bout de deux ans et demi (un portable est moins ventilé donc souvent moins robuste à une utilisation en forte charge et hors garantie, il ne vaut pas forcément son coût de réparation), on perd le bénéfice.
Par ailleurs, les portables — surtout bas de gamme — sont souvent moins extensibles en mémoire que les fixes et ça peut être bloquant pour les faire durer.

Pareil si l’on imprime beaucoup et qu’on lessive sa jet d’encre rapidement — de toute façon, si l’on imprime beaucoup, le coût des cartouches est prohibitif.
Le mieux reste de n’imprimer que si c’est réellement nécessaire… sauf qu’en imprimant trop rarement avec une jet d’encre, on se retrouve avec l’encre qui sèche dans les buses et qui les bouche, et suivant la marque, ça peut se solder par une cartouche bonne à jeter ou toute l’imprimante.

L'ordinateur portable va être plus exposé aux traumatismes (poussière, chauffe, chocs), les éléments sont plus compliqués et plus chers à remplacer et comme tu le signales ils sont moins évolutifs. Tu oublies aussi le problème des batteries, l'exploitation du lithium et le côté consommable de celles-ci n'est pas du tout "éco-responsable"

L'imprimante jet d'encre est un gouffre financier et même si effectivement elle consomme moins d'énergie, elle en dépense en cartouches (si on ne fait pas remplir les anciennes), en encre et en papier pour nettoyer et aligner les têtes d'impression. En plus la cartouche sèche quand elle n'est pas utilisée contrairement au toner d'une imprimante laser. À part si on a vraiment une nécessité à imprimer régulièrement et rapidement, il ne sert à rien de s'encombrer d'une imprimante : Il y a des commerces spécialisés dans l'impression qui vous font des tirages sur du matériel professionnel pour quelques centimes.


Hubert, comme je l'ai dit ci-dessus, je suis contre les appareils mobiles sur batterie (le comble pour moi reste le clavier sans fil) pour plusieurs raisons : Le lithium devient une denrée rare, les accus lithium perdent leur charge au fil du temps et ont inévitablement besoin d'être rechargés même sans utilisation., enfin cela reste un consommable très très peu recyclable. Le photovoltaïque consomme énormément lors de sa fabrication mais est très efficace au niveau rendement, l'éolien pourquoi pas (beaucoup de ranch américain sont en autosuffisance énergétique grâce à cela) mais les jours sans vent c'est la dèche, la dynamo est un principe très sympa (j'avais vu un reportage sur une communauté hippie avec un mec qui pédalait pour alimenter son ordinateur portable) mais il faut être un minimum à côté au moins pour recharger la batterie : un de mes buts est d'avoir un serveur personnel autohébergé, notamment pour le service courriel, donc jamais éteint (cela répond aussi à ta question sur la durée). J'ai déjà un PC bien optimisé qui consomme moins de 85W pour les jeux gourmands (certainement moins avec une alimentation plus efficiente comme une picoPSU) ce qui est largement en deça de ceux utilisé par les accros des dernières sorties dont la carte graphique elle seule consomme le double. Mon temps de jeu est très modéré et l'ordi est bien plus souvent à la puissance minimale : si je ne le réservai qu'au jeu, il ne serait pas allumé plus d'une heure par jour (en moyenne haute).
Le stockage de l'énergie électrique est une question importante, c'est même l'un des problèmes majeur, les batteries à accumulateurs à circulation (vanadium, brome) sont pour l'instant les plus intéressantes mais coûtent un bras et sont souvent utilisés dans de grosses infrastructures. Reste les bonnes vieilles batteries plomb qui même si elles ne sont pas exempt de défauts ont pas mal évolué, sont facilement disponibles et leur filière de recyclage est bien rôdée.

Hubert a écrit :

En tout cas ce n'est pas la vie glamour qui séduira une jeune femme en quête d'un mari capable de lui offrir un foyer pour ces enfants. (De toutes mes constatation, le sacrifice du confort pour une vie plus libre est un concept masculin. Ne dit-on pas UN Hermite, UN ascète ?)

Les mentalités changent, il y a une conscientisation plus importante des gens sur les problèmes environnementaux et sur le retour à l'économie locale. Je pense que tu te trompes, les femmes ne rêvent pas toutes de glamour et elles ont aussi leur côté manuel, la satisfaction du fait-maison (cuisine, bricolage, jardinage) même si les hommes sont généralement plus attiré par la mécanique et la maintenance, elles ne sont pas non plus en reste. Le côté gestionnaire dans un foyer est bien souvent une tâche remplie par les femmes donc elles sont en mesure de comprendre la nécessité de certains sacrifices. On les caricature dépensières mais les hommes le sont tout autant mais d'une autre manière et sur d'autres centres d'intérêt : pour rester dans le cliché, un home cinéma vaut plusieurs paires de chaussures à l'achat et encore davantage si on inclut le surcoût sur la facture d'électricité.
Tout n'est pas perdu pour moi big_smile

bobo me signalait par courriel qu'il y a aussi la nouvelle plate-forme AM1 de chez AMD qui a un TDP de seulement 25W avec un prix plancher. Bien que j'ai toujours eu du AMD et que j'apprécie leurs prix d'achat et la possibilité de mettre de la mémoire ECC sur ma carte mère ASUS actuelle, une solution Intel plus chère sera mieux rentabilisée sur la facture d'électricité et deviendra même moins onéreuse sur le long terme. C'est pour ça que je reste avec mon Athlon x2 270 et que je ne passe pas sur un FX comme je l'avais prévu au départ. Pour l'instant je suis davantage tenté par les BayTrail-D particulièrement le J1900 qui ferait un serveur plus que correct pour une consommation extrêmement réduite (quad core abordable avec TDP de 10W : AMD ne peut pas test :-þ )

Dernière modification par rat bière sé (3/5/2014 20:14:36)


GNU/Linux depuis 2/2012 : Ubuntu→ Xubuntu 4/12→ Debian (Xfce) 10/12 + Cubian 10/13
BOINC (World Community Grid) depuis 4/11 - BÉPO depuis 3/12 - Vapoteur depuis 10/13
Claviers Cherry G80-3000 (MXClear), TIPRO MID KM128A (MXBlack) Noppo MID 87 ANSI (MXRed)
Kensington Orbit trackball (à gauche), Wacom Intuos3 A4

Hors ligne

#6 4/5/2014 11:47:00

A2
Admin
Inscription : 29/10/2009
Messages : 140

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

J’ai jamais vérifié les chiffres, mais mon père m’a raconté plusieurs fois que le four électrique de l’aciérie où il bossait (godet de 110 tonnes, 90 MVA…) bouffait quasi une tranche de réacteur nucléaire à lui tout seul ! Faudrait peut-être penser à comment faire évoluer ça avant d’aller chercher où gratter 1 W et ½ par ci par là sur son petit ordinateur personnel. Enfin l’un n’empêche pas l’autre, votre conversation est très intéressante.

Je me disais qu’avec tout ce qu’on tape à longueur de journée, on aurait moyen de produire pas mal d’énergie grâce à nos claviers, suffisamment pour de petits objets pour commencer !

Hors ligne

#7 4/5/2014 15:31:57

rat bière sé
Le vilain admin
Inscription : 15/3/2012
Messages : 809

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Les hauts-fourneaux sont des monstres de consommation, c'est toute les entreprises qui consomment davantage que les particuliers mais, à elles, ont ne leur fait pas la morale. J'ai bossé pour des décors de spectacle et d'expositions : Le gâchis de matériel est monstrueux.

Un clavier où l'énergie mécanique d'activation des touches est convertie en électricité… difficile d'imaginer sa conception mais l'idée est sympa.


GNU/Linux depuis 2/2012 : Ubuntu→ Xubuntu 4/12→ Debian (Xfce) 10/12 + Cubian 10/13
BOINC (World Community Grid) depuis 4/11 - BÉPO depuis 3/12 - Vapoteur depuis 10/13
Claviers Cherry G80-3000 (MXClear), TIPRO MID KM128A (MXBlack) Noppo MID 87 ANSI (MXRed)
Kensington Orbit trackball (à gauche), Wacom Intuos3 A4

Hors ligne

#8 4/5/2014 18:21:40

Hubert
Membres
Inscription : 7/6/2010
Messages : 965

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Je comprend mieux : tu veut un serveur qui consomme peu.
Disons que si tu met un panneau photovoltaïque avec un onduleur et une batterie, tu peut produire assez d'énergie pour le serveur jour et nuit.
Moins ton serveur est gourmand, plus ton panneau pourra être petit et itou pour la batterie.

Avec 400 euros de matériel photovoltaïque monté par un pro t'a un système stable.
En éolien c'est plus cher (j'ai regardé pour équiper du matériel informatique nomade utilisé la nuit)
en énergie hydro (moulin) c'est p'tet moins cher (l'énergie est produite jour et nuit).

cordialement

Dernière modification par Hubert (4/5/2014 23:21:57)


clavier X-bows, sans marquage

Hors ligne

#9 4/5/2014 23:17:50

bobo38
Membres
Inscription : 10/4/2013
Messages : 165

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

rat bière sé a écrit :

bobo me signalait par courriel qu'il y a aussi la nouvelle plate-forme AM1 de chez AMD qui a un TDP de seulement 25W avec un prix plancher. Bien que j'ai toujours eu du AMD et que j'apprécie leurs prix d'achat et la possibilité de mettre de la mémoire ECC sur ma carte mère ASUS actuelle, une solution Intel plus chère sera mieux rentabilisée sur la facture d'électricité et deviendra même moins onéreuse sur le long terme. C'est pour ça que je reste avec mon Athlon x2 270 et que je ne passe pas sur un FX comme je l'avais prévu au départ. Pour l'instant je suis davantage tenté par les BayTrail-D particulièrement le J1900 qui ferait un serveur plus que correct pour une consommation extrêmement réduite (quad core abordable avec TDP de 10W : AMD ne peut pas test :-þ )

Dans les 25W, c'est la conso max plein régime (pire cas) de la puce CPU et de toutes les fonctions qu'elle supporte. Ces histoires de North Bridge, South Bridge, controlleurs mémoires/SATA/USB etc… c'est fini (hop dans le CPU) – d'où le prix « plancher ». Les cartes mères d'entrée de gamme de cette plateforme AM1, ce sont des plaques de résine avec un socket + une puce audio + un controlleur ethernet avec des pistes de métal qui vont connecter des ports. La conso se cache aussi dans les composants périphériques : je me souviens de mon Atom qui devait tourner dans les 2W mais la bécane complète c'était du 30W au repos (chipsets gourmands, IGP gourmande par rapport au CPU).

http://forums.servethehome.com/index.ph … -am1.3662/
PicoPSU initial testing: 19.9w running STHbench.
PicoPSU idle: 15.9w

Et ça, ce sont les plus grosses bêtes (4 core 2GHz), il y a du 4x1.6GHz, 4x1.3GHz, 2x1.45GHz…

Dernière modification par bobo38 (4/5/2014 23:27:22)


pour la frappe à l'aveugle, l'idéal c'est de poser ça sur son bureau : l'aide mémoire BÉPO (à plier en 3)

Hors ligne

#10 6/5/2014 07:20:35

rat bière sé
Le vilain admin
Inscription : 15/3/2012
Messages : 809

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Très bon point, merci de la précision : Les puces de contrôle externe au CPU sont parfois gourmandes en effet. J'aimerai bien voir des benchs comparatifs sur la conso de cartes mère mais c'est plutôt rare.


GNU/Linux depuis 2/2012 : Ubuntu→ Xubuntu 4/12→ Debian (Xfce) 10/12 + Cubian 10/13
BOINC (World Community Grid) depuis 4/11 - BÉPO depuis 3/12 - Vapoteur depuis 10/13
Claviers Cherry G80-3000 (MXClear), TIPRO MID KM128A (MXBlack) Noppo MID 87 ANSI (MXRed)
Kensington Orbit trackball (à gauche), Wacom Intuos3 A4

Hors ligne

#11 11/5/2014 14:13:26

bobo38
Membres
Inscription : 10/4/2013
Messages : 165

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Une comparaison Kabini (AM1) / Baytrail
http://www.hardware.fr/articles/921-1/x … ail-d.html


pour la frappe à l'aveugle, l'idéal c'est de poser ça sur son bureau : l'aide mémoire BÉPO (à plier en 3)

Hors ligne

#12 11/5/2014 19:33:29

rat bière sé
Le vilain admin
Inscription : 15/3/2012
Messages : 809

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Ah justement je viens de tomber dessus, je balance le message du sujet du forum Hfr sur le fanless http://forum.hardware.fr/hfr/Hardware/m … m#t9141526

Le test montre peu le vrai intérêt des PicoPSU : en plus du gain d'efficacité énergétique, il y a un gain de place et un ventilateur de moins (qui consomme et qui fait du bruit) sans compter que minipc.de propose des modules picoUPS (alimentation sans nterrupction) permettant de brancher une deuxième alimentation ou une batterie de voiture pour avoir un serveur basse consommation avec un onduleur offline ou une alim redondante à très bas coût (quand on voit les prix de ce genre de matériel).

La discussion est intéressante et modère les conclusions du test : ce genre de petite machine n'est pas destinée au jeu ou à de grosses applications graphiques – En tout cas je ne vois pas vraiment l'intérêt d'un GPU intégré puisque bien souvent on rajoute une carte graphique de jeu ou de PAO – donc le fait d'avoir une partie GPU plus puissante sur AM1 n'est pas vraiment utile, la consommation des Celeron J et leur performance par Watt est bien supérieure. Comme souligné dans le sujet du forum Hfr, le seul intérêt des AM1 réside dans l'AES et il faut vraiment en avoir besoin spécifiquement. Le support de la ram ECC aurait été un gros avantage pour AM1 mais apparemment AMD n'a pas choisi d'en continuer le support dans les solutions grand public au dela de AM3 (très grave erreur de leur part selon moi)


GNU/Linux depuis 2/2012 : Ubuntu→ Xubuntu 4/12→ Debian (Xfce) 10/12 + Cubian 10/13
BOINC (World Community Grid) depuis 4/11 - BÉPO depuis 3/12 - Vapoteur depuis 10/13
Claviers Cherry G80-3000 (MXClear), TIPRO MID KM128A (MXBlack) Noppo MID 87 ANSI (MXRed)
Kensington Orbit trackball (à gauche), Wacom Intuos3 A4

Hors ligne

#13 11/5/2014 20:28:54

jeff
Membres
Inscription : 18/9/2011
Messages : 160

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Pour ceux qui veulent se lancer de façon innovante dans l'informatique à faible consommation, il y a moyen de s'amuser avec le GA144 et colorforth : http://www.greenarraychips.com

C'est comme le bépo, il faut accepter de tout recommencer à zéro, mais en un peu plus violent.

Dernière modification par jeff (11/5/2014 21:50:42)

Hors ligne

#14 12/5/2014 00:03:40

rat bière sé
Le vilain admin
Inscription : 15/3/2012
Messages : 809

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

jeff a écrit :

Pour ceux qui veulent se lancer de façon innovante dans l'informatique à faible consommation, il y a moyen de s'amuser avec le GA144 et colorforth : http://www.greenarraychips.com

C'est comme le bépo, il faut accepter de tout recommencer à zéro, mais en un peu plus violent.

C'est comme la Parallela board ou le Cell d'IBM : ça demande un sacré niveau en développement de programmes et de pilotes. C'est vraiment pas à la portée de tout le monde yikes


GNU/Linux depuis 2/2012 : Ubuntu→ Xubuntu 4/12→ Debian (Xfce) 10/12 + Cubian 10/13
BOINC (World Community Grid) depuis 4/11 - BÉPO depuis 3/12 - Vapoteur depuis 10/13
Claviers Cherry G80-3000 (MXClear), TIPRO MID KM128A (MXBlack) Noppo MID 87 ANSI (MXRed)
Kensington Orbit trackball (à gauche), Wacom Intuos3 A4

Hors ligne

#15 12/5/2014 23:17:47

jeff
Membres
Inscription : 18/9/2011
Messages : 160

Re : économie d'énergie dans l'informatique : vos astuces

Un sacré niveau, je ne sais pas. Si j'ai regardé un peu le colorforth, je n'ai jamais tenté la programmation de puces GA. Ce n'est pas l'envie qui m'a manqué mais plutôt le coût de la platine de développement.

Le plus dur est probablement de réapprendre à aborder simplement les problèmes, à aller à l'essentiel.

Hors ligne

Pied de page des forums